Gregg Araki | Film Director

Share

« Araki » a dit : « Fait des bons films » !

Gregg Araki a du talent! Tant dans l’écriture que dans la réalisation. Pure produit du terroir Hollywoodien, né en 1959, juste avant l’invention de la roue et de la scie sauteuse…Gregg sévit depuis de nombreux longs métrages dont les trés bons « Kaboom« , « the Doom generation », « White bird in a blizzard ».

Araki a son propre style, rapidemement détectable, #hashtags#: #Gay#Color#Alternative#Rock#Drugs#irréalisme#Beauty# ou un truc de ce goût là.. Son premier et seul (ouff!) clip réalisé pour the « Mircronaut« , The jag,  condense tous ces mots clés. Le format ultra court rends cependant totalement gerbant et imbuvable sa production.

« Kaboom », « the Doom generation », « White bird in a blizzard » sont 3 films que j’ai particulièrement apprécié.

Le travail d’Araki posséde un socle commun plus ou moins centré sur l’apocalypse, plus ou moins axé bisexualité mais surtout complétement centré sur la jeunesse, la décadence, la découverte des sens et le passage Ado-Adultes.

Le Greggo a du se perdre là dedans il y a longtemps et n’arrive pas à s’en défaire. Ca tombe bien, beaucoup d’entre nous ont encore 16 ans bientôt 35 ans et se replonger dans les canyons d’émotions de cette période de nos vies est trés intéressant.

Côté vie perso, le mec est indécis, peut être comme dans ses films. Gay affirmé, il noue pourtant une relation ouverte avec le Falcon (un peu biggleu mais tout de même trés charmante) Kathleen Robertson . Le type n’a pas l’air d’avoir l’envie de faire des compromis avec le bonheur. « Faire des choix, c’est renoncer », peut être qu’il n’en a pas envie.
Son cinéma est irréel tout en couleur; il parviendra l’exploit de faire regarder ce que tu n’as pas forcément envie de voir ou de croire; le tout en 5 minutes… ou presque…Enfin c’est le temps que ces films me donnent l’impression de durer.

Enjoy:

1987 : Three Bewildered People in the Night
1989 : The Long Weekend (O’Despair)
1992 : The Living End
1993 : Totally F***ed Up
1995 : The Doom Generation
1997 : Nowhere
1999 : Splendeur (Splendor)
2004 : Mysterious Skin
2007 : Smiley Face
2010 : Kaboom
2014 : White Bird (White Bird in a Blizzard)

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *